Loading Events
  • This event has passed.

1ère RENCONTRE avec les PROFESSIONNELLES

Voici comment s’est déroulée notre première rencontre du 22 Mars 2021 du projet Genre Médias:

 

by Alizée Honoré

 

 

Alizée Honoré de Nighthawks Production asbl a introduit le projet “Il y a quelques mois, l’aisbl S-com et l’asbl Nighthawks se sont réunies pour créer Genre Médias suite à l’appel de la Fédération Wallonie Bruxelles visant à lutter contre le sexisme et les violences faites aux femmes dans le secteur des Médias. Le constat était très clair : il existe une invisibilisation importante des femmes dans le secteur, l’absence de celles-ci a

ux postes décisionnels, l’existence de stéréotypes genrés mais surtout du harcèlement et des violences à l’égard des femmes professionnelles des médias. Notre envie à travers ce projet est d’une part de créer un espace safe pour les professionnelles des médias (radio, télévision, journalistes, cinéma, gaming, influenceuses etc.), à travers des rencontres mais aussi en ligne grâce au site www.genremedias.be. D’autre part, nous souhaitons proposer aux nouvelles générations de participer activement au projet en créant des portraits vidéos des femmes professionnelles du secteur”.

Après la présentation d’Alizée, Valentina Zoccali de Sustainable Communication (S-Com) aisbl a présenté les activités pour les professionnelles : “Nous organiserons 5 réunions avec les professionnelles des médias et de la communication afin d’analyser le phénomène sexiste dans les médias en ligne et comprendre les tendances et les stéréotypes, pour ensuite trouver des pistes pour les déconstruire. L’idée est aussi de créer une plateforme pour soutenir le travail des femmes professionnelles afin de créer et partager de nouveaux projets antisexistes au niveau national et international. La plateforme est un espace où les participantes peuvent publier leurs travaux et se promouvoir à la fois localement et au niveau européen. Cet espace aura aussi une médiathèque qui recueille du matériel multimédia produit par les femmes qui se sont inscrites sur la plateforme ainsi que des liens vers d’autres plateformes déjà existantes. La plateforme serait conçue aussi comme un espace réservé aux femmes, un environnement de collaboration et d’échange que nous mettons constamment à jour en publiant les opportunités, les appels à projets et les initiatives qui sont proposés tant au niveau local qu’européen. Les participantes pourront travailler avec nous sur des projets multidisciplinaires, intersectionnels et antisexistes. Cet espace sera un lieu -sûr, pour échanger des expériences de sexisme dans le domaine professionnel, pour construire des campagnes et se soutenir mutuellement en promouvant la sororité. Il aurait aussi un espace dédié aux alliés, donc également ouvert aux hommes qui souhaitent soutenir notre cause

Ahlam Chokrani de S-com aisbl a présenté les professionnelles qui ont pris la parole :

Les premières intervenantes ont été Camille Loiseau et Martine Simonis de l’association des journalistes professionnelles -AJP qui ont présenté l’association en décrivant les projets qui ont été organisés à soutien des journalistes et les études sur le genre et la diversité.

Inspirées aux plateformes www.expertendatabakn.be www.expertwomen www.expertisa.lu www.expertes.fr AJP a créé www.expertalia.be.

Suite à de nombreuses études, elles ont proposé la campagne zéro sexisme, qui est une campagne de sensibilisation et d’information pour plus d’égalité dans les rédactions des journaux. Voici la vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=PKwbSoSmuJw.

Florence Hainaut, journaliste indépendante, souligne l’importance de combattre la misogynie et le fait que la justice n’est pas aussi rapide que les actions en ligne et c’est un problème. Elle a co-réalisé le documentaire « Sale Pute » sur ce phénomène (https://www.proximus.be/pickx/fr/television/proximus-vod/skynetBSKY0001147917697000/sale-pute). Bande annonce: https://vimeo.com/527384399

La Troisième intervenante, c’était Ophelie Mac – Mac Coco, du Collectif « Fatsabbats » et très active sur les réseaux sociaux. Ophélie est une artiste et performeuse féministe engagée et aussi professeure. Elle a ouvert un espace pensé par des femmes pour des femmes où recevoir de l’aide et partager. Cet espace est aussi orienté vers la communauté queer. Le collectif a aussi rencontré directement des femmes du quartier et a donné des cours de français pour les femmes qui ne parlaient pas la langue, des cours de yoga pour d’autres d’entre elles. « Fatsabbats » a créé de par ses actions un groupe de soutien entre femmes et mères. Nous avons donné ensuite la parole à Elisa Vandekerckhove réalisatrice de “Les nouvelles guérillères” un documentaire qui montre le travail de nombreux collectifs féministes à Bruxelles. Elle a souligné que les collectifs qu’el

le a rencontrés pour la réalisation du documentaire, sont liés par un féminisme intersectionnel et anticolonial. Le féminisme qu’elles évoquent englobe plusieurs autres choses, elles sont là pour toutes les minorités.

Au sujet des discriminations dans le secteur du cinéma, Alice Godart a co-fondé “Paye ton tournage», une récolte de témoignages de discriminations sexistes dans le milieu du cinéma. Depuis 2018, l’année de la création de « Paye ton Tournage » , elle ne remarque malheureusement aucune amélioration.

“Paye ton tournage” fait aussi un grand travail de discussion avec les victimes pour les diriger aussi vers les espaces juridiques et d’accompagnement des victimes.

La dernière intervenante était Lili Forestier, scénariste, script-doctor et réalisatrice. Son travail consiste à intervenir dans le scénario pour intégrer l’intersectionnalité, le féminisme et construire des personnages de représentation différentes pour porter des regards divers. Elle a créé une plateforme d’échanges professionnel, où les outils sont mis en commun, on peut mettre des annonces professionnelles et partager des travaux. Enfin, elle est en t

rain de travailler sur un documentaire sur la violence gynécologique ‘Ex Utero”.

Pour la suite, Alizée reprendra contact avec toutes les participantes pour expliquer plus en détail le projet des ateliers avec les jeunes qui seront organisés du 12 avril prochain au SEE U à Etterbeek.

En ce qui concerne la plateforme, le formulaire pour s’inscrire sera prêt à la fin du mois de Mars. Une première version de la plateforme sera donc prête lors de la prochaine rencontre (Mai). Les prochaines réunions seront organisées au mois de mai, juillet, octobre (peut être en présentiel) et finalement au mois de décembre pour clôturer le projet et présenter les résultats.

 


PROGRAMME de la 1ère RENCONTRE avec les PROFESSIONNEL·LE·S

22 Mars 2021

16h00 – 16h10 – Introduction: Alizée Honoré, Nighthawks Production asbl
16h10 – 16h25 Présentation des activités avec les professionnelles: Valentina Zoccali et Ahlam Chokrani, Sustainable Communication aisbl
Témoignages :
• 16h25-16h35 Camille Loiseau – Coordinatrice Genre et Diversité – AJP
• 16h35-16h45 Florence Hainaut – Journaliste et co-réalisatrice du documentaire « Sale Pute »
• 16h45 – 16h55 Ophelie Mac – Artiste et performeuse – Fatsabbats
• 16h55 -17h05 Elisa Vandekerkhove- Vidéaste et réalisatrice du documentaire «Les nouvelles guérillères»
• 17h05 -17h15 Alice Godart – Monteuse et co-fondatrice de Paye ton tournage
• 17h15 – 17h25 Lili Forestier – Scénariste, scriptdoctor et réalisatrice
17h25 – 17h45 Q&A
17h45 -18h00 Conclusions


 

 

Présentation des intervenantes

 

Alizée Honoré, est réalisatrice et développe au sein de sa structure, Nighthawks asbl, des projets socio-artistiques. Elle a écrit et mis en scène un spectacle sur la question des représentations normatives de la famille, exploré la thématique des chimères à travers plusieurs installations, ‘Les Métamorphoses’, ‘Ipséité’, ‘Rêves d’enfants-enfants de rêves’, réalisé pour l’asbl Loop.s une installation sonore sur les enjeux d’une ville inclusive, abordant les problématiques du harcèlement de rue. Plus récemment, elle a créé une plateforme en ligne sur les questions des préjugés liés au territoire avec le projet ‘Tribunal des préjugés’. Son activité artistique défend un regard féministe queer, inclusif et intersectionnel, ainsi qu’une approche socio-psychologique. Elle est responsable du projet « Genre Médias».

 

Valentina Zoccali, diplômée en «Lettres et Philosophie» à l’Université de Bologne (IT), elle a suivi un cours de spécialisation en «Gestion et stratégies pour les réseaux sociaux». Actuellement, elle est inscrite au cours “Genre et Sexualité” à l’ULB. Depuis 2008, elle travaille dans le domaine de la communication sociale. En 2013 elle a été nommée secrétaire générale de l’association Sustainable Communication. Outre l’exécution de tâches liées à la gestion de l’association et à la liaison avec les institutions de l’UE et de leurs partenaires, elle a géré la communication et la diffusion des projets financés par la Commission européenne. En 2015 elle a créé et lancé l’initiative WISE4ALL- Women for innovative Society in Europe, afin de promouvoir la participation des femmes aux processus d’innovation. Elle est responsable du projet «Genre Médias».

 

Ahlam Chokrani, est une femme belgo-marocaine née à Bruxelles. Après une formation de journaliste à l’ULB ainsi qu’une spécialisation en communication à L’Ecole Française des attachées de presse, elle fait ses premières armes en communication et sponsoring dans le secteur cinématographique à Paris en 1999, avant de revenir à Bruxelles. Depuis 2004, elle est très active dans le milieu artistique bruxellois en tant que créatrice d’événements artistiques et Dj mais aussi en tant qu’attachée de presse ainsi que journaliste (Agenda culturel, Radio Campus et Feever Magazine) . Elle est Executive Project Assistant chez S-Com Sustainable Communication.

 

Camille Loiseau est Coordinatrice Genre et Diversité – AJP et co-programmatrice des Blow Out Session, une session d’écoute de podcasts et de créations radio. Elle est journaliste de formation, chercheuse en études de genre.Elle se passionne pour toutes les formes de storytelling en créant Li(b)re pendant le premier confinement. Membre du comité des Blow Out Sessions, elle fait également partie de l’équipe de programmation du Brussels Podcast Festival 2021.

 

Florence Hainaut, Florence Hainaut a 39 ans et habite Bruxelles. Après une année d’échange en Afrique du Sud, elle étudie la communication (ISFSC) puis le journalisme (IHECS), tout en travaillant pour des émissions télé jeunesse de la RTBF. En 2006, fraîchement diplômée, elle ne change pas de crémerie mais de fonction. Journaliste pour les Niouzz, présentatrice des journaux parlés de la Première, Pure FM puis Vivacité, elle passe du côté cathodique de la force et travaille quatre ans pour l’émission On n’est pas des Pigeons. En 2015, elle présente l’émission politique dominicale sur la RTBF, Les Décodeurs. En 2016 elle décide de quitter son statut de salariée de la RTBF et continue un temps ses collaborations, notamment dans le domaine de l’humour (Un samedi d’enfer). Après un master de spécialisation en études de genre et des collaborations avec divers titres de presse écrite en Belgique francophone, elle réalise avec Myriam Leroy à un documentaire sur les cyberviolences misogynes, coproduit par la RTBF, Arte International et Proximus.

 

Elisa Vandekerckhove Vidéaste queer et féministe, passionnée de l’image et du voyage, Elisa Vdk réalise, cadre et monte depuis plus de 8 ans. Elle réalise principalement des reportages à l’étranger pour des ONG et des aftermovies pour des évènements culturels (concerts, festivals, etc.). Elle a créé de nombreuses vidéos pour des festivals queer et a récemment été réalisatrice sur une série de podcasts LGBTQIA+ en collabortation avec la RTBF. ‘Les Nouvelles Guérillères’ est son tout premier documentaire. Elle y présente la quatrième vague de féministes Bruxelloises et leurs combats pour un vivre ensemble plus égalitaire, où nulle n’est invisibilisée ou dénigrée.

 

Alice Godart Après une licence de philosophie et un cursus montage à l’INSAS, Alice valide son master avec un mémoire sur la place des réalisatrices en Belgique et en France pour lequel elle reçoit le 2nd prix de l’Université des femmes. En parallèle, elle cofonde en 2018 la plateforme « Paye ton tournage » avec Barbara Juniot, pour recueillir les témoignages de sexisme et de discriminations dans le milieu du cinéma. Monteuse de plusieurs court-métrages et assistante-monteuse sur des séries telles que Betty et Cheyenne et Lola, elle travaille actuellement pour Nico Leunen. Les thématiques féministes sont au centre de sa pratique et elle est impliquée au sein du collectif militant Elles font des films

 

Lili Forestier Découverte en tant que scénariste par l’acteur et producteur Hollandais Rutger Hauer, Lili vit à Bruxelles depuis de nombreuses années. Son univers s’articule autour de thèmes récurrents tels que les rencontres impromptues heureuses ou malheureuses, notre incapacité à vivre ensemble, nos petites différences, nos grandes lâchetés. Convaincue que le cinéma est porteur de convictions et de messages forts, le contexte social et politique n’est jamais loin, entre fiction et cinéma du réel. Ses personnages principaux sont toujours féminins, parce que l’image des femmes dans l’histoire du cinéma est encore et toujours à écrire. Lili collabore avec divers auteur-trices et réalisateurs-trices Français-es et Belges en tant que script doctor et/ou co-autrice.

 

Ophelie Mac, diplômée des Beaux-Arts de Paris et de la Cambre à Bruxelles, Ophélie se revendique artiste féministe et engagée. Elle conçoit des sextoys en céramique à utiliser pour le plaisir et/ou à exposer comme œuvres d’art. En plus des expositions dans des foires d’art contemporain, les sextoys de Mac Coco sont exposés partout dans le monde virtuellement.

 

 

Details

Date:
mars 22
Time:
16:00 - 18:00
Event Tags:

Venue

En Ligne
Belgium

Organizer

S-Com
Email:
valentina.zoccali@scom.eu
Website:
www.scom.eu

Leave your comment